La fin de l'essai clinique ne marque pas la fin de toute communication entre vous et l'équipe de recherche. Une fois que le traitement et l'essai sont terminés, les patients ont la possibilité de demander au personnel responsable de l'essai quel traitement leur a été administré. Le personnel responsable de l'essai transmet cette information dès que celle-ci est accessible et qu'il est autorisé à le faire. Les résultats de l'essai seront également communiqués dès qu'ils seront accessibles.


Si vous demandez à voir vos données relatives à l'essai, les chercheurs devront peut-être attendre que les résultats de l'essai soient rendus publics avant de vous communiquer ces informations.

Que font les chercheurs des conclusions à la fin de l'essai ?

Une fois l'essai clinique terminé, les chercheurs analysent soigneusement les données obtenues. Si les conclusions sont dans l'ensemble positives, ou s'il faut poursuivre l'analyse ou répondre à d'autres questions, ils peuvent décider de passer à une autre phase de tests. Ou bien, ils peuvent décider d'arrêter les tests car la sécurité et l'efficacité du médicament ne sont pas suffisantes.

À la fin d'un essai de phase 3, les chercheurs examinent les données pour décider si les résultats de l'essai méritent une soumission aux organismes gouvernementaux pour obtenir l'autorisation de mettre le médicament à la disposition des professionnels de santé pour qu’ils le prescrivent à tout patient qui en a besoin.

Pourquoi des essais cliniques prennent-ils fin prématurément ?

La plupart des essais cliniques se déroulent selon la durée prévue. Il arrive néanmoins que les autorités réglementaires ou le promoteur décident de mettre fin prématurément à l'essai. Le produit à l’essai peut provoquer des effets secondaires imprévus ou plus graves que prévu ; ses préjudices l'emportent sur ses bénéfices. Une autre raison peut être le manque de patients recrutés dans le délai imparti.

Dans certains cas, on met fin à un essai parce que les résultats sont plus positifs que prévu. Par exemple si, dès le début, le nouveau produit fait la démonstration évidente de son efficacité, il se peut que l'essai soit interrompu afin que le nouveau traitement soit prescrit par les médecins au plus grand nombre de patients qui en ont besoin dès que possible.

Qu'arrive-t-il en cas d'arrêt prématuré de l'essai clinique auquel je participe ?

Si pour une raison quelconque, on met fin prématurément à votre essai, l'équipe de recherche vous prévient immédiatement et vous fournit des conseils sur les prochaines étapes. Les médecins de l'essai tiennent toujours leur engagement de vous fournir des soins continus. Avec votre consentement, ils consulteront les profesionnels de santé que vous consultez habituellement pour les informer de votre état de santé, et envisager avec eux la continuité de vos soins.

Comment les résultats d'un essai clinique sont-ils communiqués au public ?

Les résultats des essais cliniques sont souvent publiés dans des revues scientifiques ou médicales à comité de lecture. Cela signifie qu'avant d'être approuvées pour publication, les conclusions des essais sont évaluées et avalisées par les pairs, c'est-à-dire des chercheurs et des experts spécialisés dans le même domaine que ceux de l'essai. Un examen par les pairs valide l'analyse et les conclusions de l'essai. Si les résultats s'avèrent significatifs, ils peuvent faire l'objet de discussions lors de congrès scientifiques avant leur publication.

Vous pouvez demander à l'équipe de recherche si les résultats de votre essai ont fait ou feront l'objet d'une publication.